Man Seeking Woman, une série à la cool

Si tu es un.e fan hardcore d’Adolf Hitler, des trolls, de mains qui en ont marre de masturber leur hôte, de chauves armés de pistolets lasers, d’aliens en provenance directe de la planète fellation et tout un tas d’autres joyeuseries du genre, Man Seeking Woman est une série qui peut fortement t’intéresser.


Voyons les 3 points qui sont, selon moi, les plus intéressants.

Premièrement, les épisodes durent un peu plus de 20 minutes chacun, la saison 1 est composée de 10 épisodes indépendants et à l’heure où je suis entrain de clavarder avec toi jeune internaute, le 4eme épisode de la saison 2 est sorti, tout en conservant la même formule. Et dans une société où le temps rime avec argent et où ouvrir un livre est comparable à un effort dantesque, ce genre de format est bien agréable.

Deuxièmement, l’intrigue de chaque épisode. Parce que oui, je ne suis pas le mec le plus chevelu ni même le plus ordonné de la terre. Si tu n’as pas regardé la bande-annonce ci-dessus, cette série est basée sur les histoires de Josh , un jeune homme d’obédience judaïque que l’on pourrait qualifier de loser, à travers son périple géant qu’est l’amour, la vagine et l’intellect féminin. Et là où toute la magie opère. Le réalisateur (Simon Rich) arrive à injecter des éléments de l’imaginaire collectif (et aussi de l’Histoire, cf une scène assez cocasse avec Adolf Hitler) dans des moments de vie totalement normaux afin de créer de gigantesques métaphores hilarantes mais loin d’être innocentes : un rendez-vous arrangé avec une troll, un mariage en enfer, une main qui se fait la malle parce qu’elle en a marre de n’être utilisée que pour la masturbation, et je passe bien sûr tous les autres pour ne pas gâcher ton plaisir.

Troisièmement, la soeur de Josh a les plus belles fesses que j’ai eu l’occasion de voir de toute ma vie à travers un écran. Alors certes on ne les voit que 3 secondes vers la fin de la série, mais c’était un vrai moment d’amour et de paix pour moi.
Pour parler des acteurs, ce ne sont pas les plus grands que le cinéma ait vu naître, mais ils gèrent leur rôle à la perfection et on n’en demande pas plus. Comme le dit si bien l’adage « mieux vaut sortir avec quelqu’un de laid qui fait bien l’amour, plutôt que l’inverse ».

Pour résumer, si tu souhaites suivre les aventures d’un mec de 27 ans fraîchement célibataire doté du charisme d’un pied de chaise dans le monde magique de l’amour et de la projection mentale, alors fonce.

Capture d’écran 2016-02-01 à 12.57.23

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s